Le bon prana et les ions négatifs de l’air 

Comme nous l’avons dit, le prana est cette substance évanescente et insaisissable qui est partout, qui soutient et se teinte de la qualité de l’objet qu’elle anime . Ainsi prana est l’air que l’on inspire et qui nous donne vie . Prana reflète la qualité de l’air que l’on inhale . La qualité de cet air et donc de ce prana dépend entièrement des ions contenu dans l’atmosphère et notamment les ions négatifs . 


C’est en Allemagne, en 1931, qu’a été signalée la première étude systématique des ions de l’air et de leurs effets biologiques sur l’homme. Les résultats obtenus montraient que des ions de charge opposée produisaient des effets contraires : les ions positifs faisaient augmenter le rythme cardiaque, la pression sanguine et l’intensité du métabolisme, ce qui se traduisait par des sensations désagréables comme des maux de tête, des vertiges et de la fatigue. Quand aux ions négatifs, ils provoquaient un ralentissement de ces fonctions physiologiques, accompagné d’une sensation de bien-être.

Une des études montrant les effets bénéfiques des ions portait sur des personnes souffrant d’affections des voies respiratoires ; dans ce cas en particulier, les ions négatifs avaient eu un effet thérapeutique. Dans un autre cas, des personnes souffrant d’asthme et de rhume des foins ont ressenti un soulagement temporaire lorsqu’elles ont été exposées à des ions négatifs, mais leurs symptômes sont réapparus entre quelques minutes et deux heures après un retour à un environnement normal.

L’air est naturellement ionisé, avec un équilibre entre ions positifs et négatifs dans les espaces naturels. Dans certains espaces naturels, on peut trouver de grandes quantités d’ions négatifs : En effet dans la nature, le mouvement constant du vent en montagne et en forêt, les mouvements des gouttes d’eau le long d’une cascade, le mouvement des rivières et des branches de sapins créent naturellement des ions négatifs purifiant et rafraîchissant l’air . On peut ainsi trouver de grandes quantités d’ions négatifs en montagne, en bord de mer, en forêt, au soleil …Le prana y est donc d’une grande qualité 

Les ions négatifs sont bénéfiques pour notre santé (contrairement aux ions positifs) : ils améliorent notre humeur, notre tonus, la qualité de notre sommeil, la concentration, l’oxygénation de nos tissus… Les ions négatifs nous rendraient également moins vulnérables au stress.

Les ions négatifs agissent sur la sérotonine…hormone du bonheur dis t’on !

Plus il y a d’ions négatifs dans l’air que nous respirons, mieux nous le faisons. Sans ions négatifs dans l’air que nous respirons, nous mourrons étouffés, malgré l’oxygène existant. Les ions négatifs sont aussi appelés : ions oxygène.

Les ions positifs sont générés par les écrans d’ordinateur, les matières synthétiques , les poussières , les vapeurs grasses de cuisine,les bactéries en suspension dans l’air, les vapeurs résiduelles d’insecticides ou d’herbicide,les vapeurs et les émanations de formaldéhyde, de phénols ou de solvants aromatique es,les pollens en suspension dans l’air, les fines poussières domestiques et les poils d’animaux domestiques en suspension dans l’air.

L’air devient vite étouffant et malsain. Les symptômes sont le plus souvent : fatigue nerveuse, irritabilité, maux de tête, somnolence, troubles de la concentration et de la vigilance, stress. 

Donc pour inhaler du bon prana il est essentiel de pouvoir être en contact avec la nature .

Pratiquer pranayama en nature est un moyen de se vivifier et stimuler notre métabolisme . 

 

 

Sandra

Professeur de Yoga & Rédactrice de BiscaYoga.fr

No Comments Yet

Leave a Reply